Article

Rétention de M. Chen : les contradictions du gouvernement Ayrault

Monsieur Ou Chen fait partie d’une nouvelle vague de « retenus », ceux de la période post-législatives, c’est-à-dire sous l’entière responsabilité du gouvernement socialiste.

Cette valeur symbolique est amplifiée, dans son cas, par la possession d’un titre de séjour valide – certes, italien – qui accentue les contradictions dans lesquelles l’immigration place la nouvelle majorité.

 

 

On sait que Sarkozy avait intérêt à instrumentaliser l’immigration pour capter l’électorat d’extrême-droite. Tout indique que sa xénophobie (en particulier, sa haine des musulmans) et son racisme personnel l’inclinait à le faire…

 

Or, la poursuite par le gouvernement Ayrault de la xénophobie d’État, inscrite désormais dans la loi depuis (au moins) les lois Pasqua, ne lui permet d’escompter aucun gain électoral – tant les socialistes représentent tout ce que hait l’extrême droite-droite populiste. 

 

En outre, cet appareil répressif participe de la politique déflationniste menée depuis une dizaine d’année en Europe et qui a ruinée la France… Du reste, il ne manque pas de voix d’économistes pour prôner un assouplissement des conditions de régularisation, quand ce n’est pas celle de la Commission européenne elle-même

 

Même si l’on peut douter que le nouveau Président ait le courage de s’attaquer à l’un des piliers de ce qui reste de « pensée » politique de la Droite, on pouvait raisonnablement espérer que, sinon par amendements du moins par circulaires, le gouvernement neutralise les effets les plus dévastateurs du code des étrangers (Ceséda) :
  1. Le déchirement des familles et le traumatisme des enfants lors des expulsions qui préparent les « caillassages » d’après-demain,
  2. Le renchérissement des coûts de passage des frontières qui maximise la rentabilité de la pègre,
  3. L’entretien d’un volant de quasi-esclaves de l’économie souterraine qui gangrène la société française – le secteur de l’immobilier, tout particulièrement.

 

Les médias contre la démocratie 

Mais dans cette partition, c’était oublier la partie discordante que s’est octroyé l’un des chef de pupitre : Manuel Valls… Or sa carrière s’est bâtie, non sur la profondeur d’analyse de la société française, pas plus sur la créativité de solutions économiques innovantes, mais sur des provocations grinçantes à Gauche et qui font les « choux gras » des médias – la leçon de Jean-Marie Le Pen a été bien apprise…

 

Les incohérences de sa dernière déclaration dans Le Monde s’inscrivent dans cette démarche : à peine a-t-il annoncé que les promesses d’humanisation de l’immigration du candidat Hollande seraient tenues qu’il fait exploser cet engagement en annonçant que rien n’allait changer par rapport à l’ère Sarkozy concernant le chiffre des régularisations, qui resterait autour de 30 000 – réactivation de la « politique du chiffre » par la gauche.

 

D’un seul coup, il se paye un brevet de ferme « réalisme », sanctifié par les applaudissements à droite (qu’il légitime rétrospectivement, au passage) et les indignations à gauche : l’opération médiatique est un succès…

 

 

La tragédie de cette perversion de la démocratie, est que l’appareil d’État est bien obligé de donner quelque réalité aux déclarations du Ministre, ce qui place les « petites mains » : celles du préfet de police de Paris (nouvellement nommé par Valls, lui-même), au cœur de ces contradictions qui n’incitent ni à l’intelligence, ni à l’efficacité.

 

C’est en bout de chaîne, les malheureux qui en payent la facture, notamment M. Chen, qui en est aujourd’hui à son 20e jour de détention avec « l’épée de Damoclès » d’une expulsion absurde vers l’Italie, dont il devra revenir à n’importe quel prix afin de subvenir aux besoins de sa famille…

 

 

 

 

 

 

@Emaux (15 juillet 2012)

 

Emaux_gravatar

 

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s