Article

Europe : le pronostic vital est engagé

À Christian Tubeuf

Je n’aime pas traiter des programmes politiques ; les médias nous gavent de catéchisme néolibéral sur l’air « nous vivons au dessus de nos moyens » ou d’exégèses de tactiques partisanes au lieu de nous parler de la réalité, mais la gravité de la situation ne peut me laisser silencieux. En effet l’énergie du discours de Manuel Valls suscite de faux espoirs, parfois navrant, à moins qu’ils répondent au besoin de « ne pas désespérer Solférino »…

La conduite imbécile de politiques pro-cycliques

Malgré les avertissements de la majorité des économistes, autonomes (Paul Krugman) aussi bien que mainstream : sans parler des « économistes atterrés », l’Europe, c’est à dire l’Allemagne, par le biais notamment du TSCG mais aussi de la politique monétariste de la BCE impose une politique d’austérité dans la pire conjoncture : celle de l’effondrement de la demande conséquent à la crise des subprimes*. Cette politique se traduit notamment par une réduction des dépenses et investissements publics au moment où il faudrait au contraire lancer, par exemple un massif plan d’isolation des bâtiments, ne serait-ce que pour amoindrir le déficit de notre balance commerciale, et rattraper les 10 ans de retard sur le numérique et notamment dans le réseau de fibre optique, que les X-Télécoms, qui nourrissent l’énarchie, nous ont fait perdre :

Pénétration de la fibre optique comme raccordement à Internet selon les états européens

Pénétration de la fibre optique comme raccordement à Internet

De même, la France est depuis des décennies en retard en matière de dépenses de Recherche et Développement par rapport à l’Allemagne et les pays scandinaves qui est la véritable source de perte de compétitivité :

Dépenses de recherche & développement selon les différents pays de l'UE

Dépenses de recherche & développement dans l’UE

Dans un premier temps (jusqu’en 2010) la France avait mieux réagi à la crise que d’autres pays, du fait du niveau plus élevé de protection sociale,

Evolution du PIB selon les différents pays de l'OCDE

Evolution du PIB selon des pays de l’OCDE

mais les politiques d’austérité notamment européennes, nous ont fait rentrer dans une spirale déflationniste.

Effondrement de l'inflation dans la zone euro

Effondrement déflationniste dans la zone euro

En mai 2012, il aurait encore été possible de « redresser la barre » car les énormes liquidités que la Fed et la Banque du Japon créaient, ont fait chuter les taux d’intérêt du service de la dette des pays européens et notamment de la France :

Chute des taux d'intérêts

Chute des taux d’intérêts

Ainsi, la France aurait-elle pu tirer parti de taux d’intérêts réels proches de 0% (du jamais vu depuis « les trente glorieuses » !) afin de relancer les investissements publics, au prix du maintien d’un déficit élevé (mais un déficit financé à 0% ne pose pas de problème) dans l’intervalle de la renégociation des traités européens et notamment le TSCG dont les règles budgétaires sont suicidaires…

La trahison des socialistes

Mais François Hollande a trahi son mandat : il n’a pas saisi cette occasion de soutien à l’activité économique ni eu le courage d’affronter Angela Merkel. Au contraire, il a voulu se montrer plus néolibéral que les extrémistes de la commission européenne. Il est resté sourd aux suggestions pressantes soutenues par le collectif Roosevelt 2012 qui constituent pourtant un programme économique « clé en main » pour le Parti Socialiste et dont bon nombre de mesures ne coûteraient rien au budget de l’État à l’instar de la réaffectation des 34Mds du Fond de réserve des retraites vers l’immobilier (secteur qu’il n’aurait jamais dû abandonner, ne serait-ce que pour des raisons prudentielles…) ou encore la réduction du temps de travail. Rappelons qu’un plan de RTT dans le secteur privé ne coûte rien à l’État : il est construit précisément pour cela – encore faut-il ne pas le saboter dès le départ ;-) Plus le temps passe, plus les taux d’intérêts réels remontent, comme l’explique Guillaume Duval ci-dessus, rendant le retour du déficit de la France sous la barre des 3% impossible, la plongée dans la récession et l’explosion de la zone euro, inéluctable et l’Europe avec… Quant au programme de Manuel Valls, il va amplifier la diminution du PIB qui s’amorce par le gel des prestations sociales et du point d’indice des fonctionnaires jusqu’en octobre 2015. Ce qui contractera encore plus la consommation déjà déclinante, y compris – situation inédite depuis la guerre – dans le secteur alimentaire.

Dépenses des ménages en France au 1er trimestre 2014

Dépenses de consommation des ménages en France au 1er trimestre 2014 (source Insee)

Les rentrées fiscales vont être ainsi plus faibles que prévues : le dérapage du déficit est programmé ! MAJ.25/04/2014 : Ce n’est pas autre chose que disent trois députés, non-réputés être les plus à gauche du PS…

 

La trahison des clercs

Devant tant d’incompétence et de surdité, on peut diagnostiquer la sénilité précoce de nos élites ou la duplicité. Cette duplicité trouve quelques attestations dans la suppression du ministère des relations avec l’UE dont les attributions seront gérés directement depuis l’Élysée dans le même temps qu’est nommé Jean-Pierre Jouyet (ex-secrétaire d’État en charge des affaires européennes sous Sarkozy) au secrétariat général de la présidence et alors que François Hollande est allé courir aux États-Unis afin de demander l’accélération de la signature du « Grand Marché Transatlantique » (GMT ou Tafta) qui sous une couverture de libre-échange, a pour véritable objectif de substituer des arbitrages commerciaux aux juridictions civiles dans les conflits entre entreprises et instances politiques afin d’achever l’asservissement des pouvoirs publics au Marché… Tout se passe comme si le gouvernement Valls avait pour mission de divertir la colère des Français pendant que les choses sérieuses se scellent en coulisse : à Bruxelles entre l’UE et les USA…

La guerre ou la ruine

Le parti socialiste va prendre une raclée méritée aux européennes et le Sénat va repasser à droite. Comme au temps de la SFIO, le PS inspirera le dégoût durant des décennies. Les Français ne resteront pas éternellement écœurés et l’explosion sociale sera réprimée avec toute la brutalité dont Manuel Valls garde la marque. La France devenue ingouvernable, les conditions pour que Marine Le Pen soit au deuxième tour en 2017 sont remplies… Si les traités européens ne sont pas réformés radicalement et je ne vois aucun facteur favorable pour qu’ils le soient, l’explosion de l’Europe va être achevée dans la décennie qui s’ouvre – à moins qu’une guerre ne vienne par la force, « résoudre » une crise que l’incurie de nos dirigeants aura suscitée.

 

Emaux (19 avril 2014)

 

_____

(*) Plus exactement : de l’effondrement de la solvabilité des ménages qui entraîne l’effondrement du système bancaire et dont le sauvetage engendre l’explosion des dettes souveraines. Il faut garder en tête cette chaîne causale (car d’autres scénarios étaient possibles) afin d’analyser convenablement la séquence des responsabilités.

Publicités
Par défaut

Une réflexion sur “Europe : le pronostic vital est engagé

  1. Pingback: Remaniement gouvernemental : la singularité de la politique économique de François Hollande | CITOYENNETÉ NUMÉRIQUE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s