Article

À ceux qui accusent Jean-Luc Mélenchon d’être anti-européen

Depuis une décennie, un des arguments pour affaiblir les propositions et la stratégie de Jean-Luc Mélenchon (JLM) consiste à l’accuser de repli nationaliste et finalement d’être anti-européen. Cette accusation présente le triple avantage de :

  1. l’assimiler à Marine Le Pen et rendre en quelque sorte sa candidature inutile ;
  2. de diviser la Gauche et de fait Benoît Hamon ainsi que tous les candidats d’extrême-gauche se sont engouffrés dans cette brèche médiocrement ;
  3. de neutraliser sa critique, pourtant pertinente du Traité de Fonctionnement de l’Union Européenne (TFUE) notamment en ce qu’il impose à tous une politique économique d’austérité néolibérale, donc de droite…

D’autres que moi ont démontée brillamment cette manipulation :

 

Par opposition, s’il fallait comprendre sa vision de l’Europe en actes, rien ne la concrétise mieux que cette conférence de presse de fin de campagne – largement reléguée par les médias – qui nous place au seuil potentiel d’un évènement historique, grâce au soutien de Marisa Matias et Pablo Iglesias : l’avènement d’une nouvelle Europe, celle des peuples…

 

Emaux (le 21 avril 2017)

Publicités
Par défaut

Une réflexion sur “À ceux qui accusent Jean-Luc Mélenchon d’être anti-européen

  1. Pingback: Note clinique sur la Gauche post-23 avril 2017 | CITOYENNETÉ NUMÉRIQUE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s